Conservatoire de la Mécanisation Industrielle et Rurale

Association régie par la loi de 1901- 9, rue de la Mairie 27190 Le Fidelaire Normandie France

2 sites en Normandie : Chandai 61300 (Orne), Le Fidelaire 27190 (Eure)


Usine de pompage des eaux de Makhana, St Louis du Sénégal,

Grue à vapeur du port de St louis

< Retour

Chaque année, pendant la période de décrue du fleuve Sénégal, soit sept mois durant, l'île sur laquelle est bâtie la ville de Saint-Louis est entourée d'eau salée. Au milieu du XIXème siècle, l'eau douce destinée aux habitants était obtenue, pendant la saison sèche, grâce à un bateau-citerne la prélevant asssez loin en amont du fleuve.

En 1859, Faidherbe( gouverneur général) fut le premier à entreprendre la réalisation d'un projet destiné à transformer le marigot de Kassak, au nord-est de Saint louis, en un réservoir naturel d'eau douce. Après divers aléas, ce projet fut finalement mené à bien par le gouverneur Brière de l'Isle. Une usine fut construite à Makhana, sur le bord du Kassak. Elle contenait deux machines à vapeur avec leurs chaudières (1) et leurs pompes. L'eau du marigot était refoulée sur la ville au moyen d'une conduite longue de 17 km, traversant le fleuve au moyen d'un siphon. Les machines furent construites en 1882 et l'usine entra en activité en 1885. J. Leblanc, constructeur à Paris, avait obtenu l'adjudication.

Par la suite, une seconde usine fut construite en 1901, à côté de la précédente.( Machine différente, à soupapes du style "Dujardin", 2 chaudières !) L'adduction d'eau était devenue une suite complexe d'opérations destinées à éviter l'inconvénient du système : l'apparition en fin de saison sèche, d'une salure et d'un croupissement de l'eau délivrée.


A la veille de la seconde Guerre Mondiale, le système d'adduction de la ville fut totalement modifié par l'adoption du projet de Dakar-Bango élaboré dès 1917 par l'ingénieur Aldebert. Il était destiné à améliorer la qualité de l'eau par la création d'une nouvelle réserve, située au sud-ouest de celle de Kassak.

La "vieille usine" de Makhana fonctionna pendant 67 ans, à raison de huit mois, nuits et jours, chaque année. Elle ne subit aucune avarie et fut définitivement arrêtée en février 1952.

L'installation de Makhana contient les plus anciennes machines à vapeur d'Afrique Noire. Le bâtiment de l'usine est intact ( sauf une toiture !) et la cheminée, haute de 18 m, est toujours debout. Le site est très agréable, boisé, au bord d'un marigot. Il est d'accès très aisé, à partir de la route nationale 2 : Saint-Louis- Podor, et proche (18 km) de la ville (prix de la course AR : environ 4.000 CFA en 2006). Un début de réhabilitation est envisagé par un citoyen Belge qui devrait fournir portes et fenêtres pour les 2 usines

 

premier batiment
second batiment
premier batiment
machines Leblanc
machines leblanc
Grue à vapeur
pompes Leblanc
machines Leblanc
machines leblanc
chaudière Leblanc
machine x
machine x
Grue à vapeur
Grue à vapeur
Grue à vapeur
Grue à vapeur
machine x
machine x
chaudière x
chaudière x
machines leblanc

Published: 03-25-2006
Generated by
Web Photo Publisher